Nouveau POURQUOI MOI ? Zoom

POURQUOI MOI ?

LANGAGE : IDENTIFICATION ET VERBALISATION DE CRITÈRES

Auteur : Théophile Mausse
Illustrations : Patrice Le Quérré

À partir de 4 ans. 

Plus de détails

136,00 €

TTC

AS2002

« Pourquoi moi ?» est un jeu de reconnaissance de critères et de langage destiné aux enfants de maternelles à partir de 4 ans.

Son objectif principal est de répondre à la question « Pourquoi moi ? ». Cela arrive quand un joueur reconnait sur ses cartes un ou plusieurs critère(s) présenté(s) sur les pièces puzzles tirées au hasard. Pour pouvoir s’en défausser, il doit verbaliser le critère commun.

« Pourquoi moi ?» requiert les compétences de discrimination visuelle, de logique et de tri, de mémoire, de langage et de mémorisation auditive.

MATÉRIEL :

 Ce jeu est composé de :

  • Huit personnages représentés sur des cartes :

• quatre garçons :

- Louis, cheveux noirs

- Jean, cheveux châtains

- Sam, cheveux blonds

- Paul, cheveux roux

• quatre filles :

- Julie, cheveux noirs

- Nina, cheveux châtains

- Lola, cheveux blonds

- Manon, cheveux roux

Ces huit personnages sont repris dans :

 

• six métiers :

- Pompier

- Agriculteur(trice)

- Professeur(eure)

- Policier(ère)

- Médecin

- Pâtissier(ère)

• six activités :

- Peinture

- Musique

- Cuisine

- Jeux au parc

- Balade en forêt

- Bain.

 

Il y a donc 96 cartes personnages au total.

Afin de ne pas proposer trop de cartes aux joueurs, « Pourquoi moi ? » peut être scindé en deux ateliers : les métiers (prénoms écrits en bleu), les activités (prénoms écrits en vert).

Chaque métier ou activité est caractérisé par :

 

- Un décor de fond qui lui est propre.

- Deux tenues : une identique pour les quatre filles, une autre identique pour les

quatre garçons.

- Quatre éléments distinctifs répartis deux fois (1 pour les garçons et 1 pour les filles).

 

Exemple pour le métier d’agriculteur(trice) :

Le décor de fond est composé d’un tracteur vert avec une poule sur l’une de ses roues.

Les filles portent toutes une salopette bleue, les garçons portent tous une salopette rouge. Les quatre éléments sont le seau, la fourche, le panier d’oeufs et la brouette remplie de foin.

  • 24 pièces « critères » pour les métiers qui s’utilisent individuellement ou peuvent s’emboiter les unes aux autres pour former un plateau de jeu. 

Parmi elles :

- 4 pièces « fond orangé » qui représentent les coins d’un plateau dont une pièce « départ » (usage unique avec plateau de jeu), trois pièces avec le genre comme critère soit masculin, soit féminin soit masculin/féminin.

Sur ces dernières, le « 1 » indique que l’on ne peut se défausser que d’un seul personnage correspondant à la fois.

- 20 pièces « fond bleu » dont deux « critère-couleurs de cheveux », six « critère- décors de fond » et douze « critère-éléments associés deux par deux ».

  • 24 pièces « critères » pour les activités qui s’utilisent individuellement ou peuvent s’emboiter les unes aux autres pour former un plateau de jeu.

Parmi elles :

 - 4 pièces « fond violet » qui représentent les coins d’un plateau dont une pièce « départ » (usage unique avec plateau de jeu), trois pièces avec le genre comme critère soit masculin, soit féminin soit masculin/féminin. Sur ces dernières, le « 1 » indique que l’on ne peut se défausser que d’un seul personnage correspondant.

- 20 pièces « fond vert» dont deux « critère-couleurs de cheveux », six « critère- fonds de décors » et douze « critère-éléments associés deux par deux ».

  • 1 lot de 6 pions joueurs
  • 1 dé 1/2/3/4 face blanche (passe un tour) face joker (choix du joueur pour déplacer son pion sur une case du plateau lui permettant de se défausser de carte(s)

 

MODES OPÉRATOIRES

 

Pour commencer le jeu, il est important de ne pas distribuer l’ensemble des 96 cartes à un groupe de joueurs. Choisir le thème des métiers (prénoms en bleu) ou le thème des activités (prénoms en vert) soit 48 cartes pour un groupe. Cela laisse la possibilité de constituer deux groupes simultanément.

Le jeu doit commencer par une observation attentive des cartes afin que les joueurs, progressivement, puissent s’accoutumer visuellement à tous les critères qui caractérisent les personnages. L’objectif est alors d’être en mesure de verbaliser tous les critères qui définissent l’ensemble de ces personnages pour pouvoir ensuite les associer dans des familles, faire du tri ou en trouver un précisément.

1) Prendre les 48 cartes « personnages » des métiers ou celles des « activités » ainsi que les pièces « critères ». Distribuer quelques personnages à chaque enfant, puis trier les pièces afin de présenter progressivement les critères de genre masculin ou féminin ou les deux, celui des couleurs de cheveux, celui des décors de fond et enfin celui des éléments.

À chaque fois, verbaliser le/les critère(s) afin d’accoutumer les joueurs au vocabulaire.

Faire répéter verbalement ce dernier quand un enfant se défausse d’un de ses personnages. Même mode opératoire pour les activités.

Les critères communs sont : le genre, la couleur de cheveux, le même fond de carte, le même élément.

2) Jeu du « UNO » : choisir les métiers par exemple. Distribuer quelques cartes « personnages » à chaque joueur d’un groupe, puis en retourner une face visible de la pioche. Objectif : se défausser de ses cartes « personnages » le plus rapidement en justifiant verbalement pour cela d’un critère commun avec celui situé au centre des joueurs. Exemple : « il a les cheveux noirs »…

Même mode opératoire pour le thème des « activités ».

En plus des critères abordés dans l’atelier 1, il sera possible de verbaliser le critère de la tenue, voire celui du prénom.

3) Avec les plateaux de jeux composés par les pièces encastrées les unes aux autres :

Faire un atelier avec les pièces et les personnages « métiers », un autre avec les pièces et les personnages « activités ».

Distribuer de 6 à 8 cartes « personnage » et un pion de couleur à chaque joueur, positionné sur la case départ. Le gagnant est celui qui, le premier, a réussi à se défausser de tous ses personnages, en verbalisant le(s) critère(s)s commun(s) établi(s) entre ceux obtenus sur les cases du plateau et ceux de ses personnages.

NB : comme la moitié des cartes sont des garçons et l’autre moitié des filles, le joueur qui tombe sur une case critère « genre » ne peut se défausser que d’un seul personnage correspondant à la fois.

Bien entendu, quand les joueurs seront accoutumés à l’ensemble du jeu, il sera possible de créer un niveau plus difficile en réalisant un plateau mélangeant les pièces présentant des critères dévolus aux métiers (fond vert) et aux activités (fond bleu).

Jeu fabriqué en France. Tous nos jeux sont lavables à l'eau et au savon. 

Accepter

Oiseau magique utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur et nous vous recommandons d'accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.